La guerre ukrainienne sème le trouble dans le sport

Qui s’aventurerait à l’Est de l’Europe en ce moment même ? Si les relations diplomatiques, économiques ou financières ont pris un sacré coup après l’attaque de la Russie en Ukraine, le sport va lui aussi être impacté. 

La finale de la Ligue des Champions n’ira pas poser ses valises en Russie. Initialement prévue au stade Krestovski, à Saint-Pétersbourg le 28 mai prochain, les affrontements entre la Russie et l’Ukraine sèment le trouble sur la compétition. La dernière marche du tournoi se disputera finalement à Paris, au Stade de France. Une décision actée par l’UEFA ce matin.

Côté du handball, le Paris-Saint Germain a déjà connu un report de match. Prochain adversaire du Motor Zaporojie, le PSG ne disputera pas la rencontre. Le choix de jouer sur terrain neutre est en discussion. 

Tony Parker dit « non »

L’ASVEL Basket, club lyonnais détenu par Tony Parker, ne se déplacera pas en Russie non plus. Après sa défaite face à Berlin, le Président a parlé « Nous n’irons pas en Russie la semaine prochaine. Je l’ai déjà annoncé à mon staff, mes joueurs. Cela va au-delà du sport. On ne peut pas accepter la situation qui est totalement à l’opposé de nos valeurs » explique-t-il. 

En ski, les étrangers ont refusé de s’élancer pour l’épreuve de la Coupe du Monde en Russie aujourd’hui.

Pacôme BIENVENU 

Une réflexion au sujet de « La guerre ukrainienne sème le trouble dans le sport »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.