Guerre en Ukraine : des négociations à venir ?

Kharkiv, deuxième ville du pays après Kiev, se trouve au Nord-Est, proche de la frontière avec la Russie.

Moscou a de nouveau proposé, cette nuit, de négocier avec Kiev. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est dit prêt à dialoguer, mais pas en Biélorussie, comme le veux Vladimir Poutine. Les conditions d’un accord pour mettre fin à l’invasion n’ont pas été évoquées pour le moment.

Au 4e jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les autorités locales ont évoqué une “percée” des forces armées russes dans son centre. La deuxième ville du pays, Kharkiv, est disputée. Outre des sanctions financières, il a été décidé d’envoyer des armes à l’Ukraine. L’Allemagne l’a annoncé également, elle qui s’y était d’abord refusé. Berlin consent à envoyer 1000 lance-roquettes et 500 missiles sol-air. En Ukraine, la page Wikipédia du cocktail Molotov est abondamment consultée. Le gouvernement avait appelé la population restée à Kiev à en lancer sur les chars ennemis…

Enfin, lors du conseil de défense tenu hier, des mesures ont été évoquées pour lutter contre la propagande pro-russe sur les réseaux sociaux en Europe. Des médias comme RT France et l’agence Sputnik pourraient être concernés, “mais pas seulement”, a indiqué l’Élysée.

“Les occupants sont tombés sur une résistance féroce à Kharkiv. Vidéo d’une colonne militaire […] détruite.” Nexta est un média d’opposition biélorusse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.