Volodymyr Zelensky : quand la réalité rattrape la fiction

Volodymyr Zelensky est à la tête de l’Ukraine depuis 2019.

Il y a moins d’une dizaine d’années, le travail de Volodymyr Zelensky consistait à se rendre tous les jours sur un plateau de tournage pour filmer la série Serviteur du peuple. Aujourd’hui, il est la cible n°1 de la Russie. 

La trajectoire de l’actuel président ukrainien a tout d’une fiction. Volodymyr Oleksandrovytch Zelensky grandit à Kryvyï Rih, une ville industrielle se trouvant dans le sud-est de l’Ukraine. Diplômé de droit dans les années 90, il fonde en 2003 une société de production, Studio Kvartal 95. Le quotidien suisse Le Temps désigne ce projet comme « une troupe de café-théâtre qui a fait une razzia sur les plus grands championnats d’humour de l’ex-URSS ». En parallèle, Volodymyr devient le présentateur de Quartier du soir. L’émission est alors le programme de variété le plus suivi d’Ukraine. En 2006, il gagne la version ukrainienne de Danse avec les stars.

Un homme déjà au service du peuple

En 2015, la chaîne 1+1 lance une nouvelle série humoristique, Serviteur du peuple. Volodymyr Zelensky, co-auteur du programme, joue également le premier rôle, celui d’un professeur d’histoire au lycée qui devient président de l’Ukraine. Sa notoriété décolle grâce à l’interprétation de ce personnage. La série devient le plus gros succès de l’histoire télévisuelle de l’Ukraine. L’année 2019 est marquée par la diffusion de la saison 3 en simultané avec l’élection présidentielle.  Alors qu’il ne possède aucune expérience politique, Volodymyr prend la décision de créer un parti homonyme à celui de la série. Il se déclare candidat le 31 décembre 2018. Son discours se concentre principalement sur la corruption des élites. Il souhaite également un cessez-le-feu dans la région du Donbass et propose l’organisation d’un référendum pour l’inclusion de l’Ukraine dans l’OTAN. Il recueille 73,2% des voix face au président sortant, Petro Porochenko lors du second tour en avril 2019. Ainsi, il devient le plus jeune président de l’histoire de l’Ukraine.

Scénario de guerre 

L’un des objectifs phares de son début de mandat est d’obtenir un cessez-le-feu avec les séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine mobilisés dans la guerre de Donbass contre l’armée ukrainienne. Les pro-occidentaux condamnent cette mesure et lui reprochent une soumission face à la Russie. Malgré ses mains tendues, le dialogue avec Vladimir Poutine a toujours été compliqué. Le président ukrainien durcit son discours et modifie sa stratégie vis-à-vis de son homologue. Quand l’armée russe envahit l’Ukraine, le 24 février, l’ancien comédien multiplie les déclarations rassurantes tout en dénonçant un manque de solidarité des autres pays : « Qui est prêt à combattre avec nous ? Je ne vois personne. Qui est prêt à donner à l’Ukraine la garantie d’une adhésion à l’Otan ? Tout le monde a peur ». Depuis le début du conflit, les réseaux sociaux se présentent comme son principal moyen de communication. Pour l’instant, Volodymyr ne compte pas abandonner son poste ou son pays en dépit des menaces de la Russie, « l’ennemi m’a désigné comme la cible n°1. Ma famille est la cible n°2 ».

Laure Allard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.