Des nouvelles mesures contre la Russie mises en place par les réseaux sociaux

Le tweet de Ben Nimmo ce matin / Source : Eloïse Fine

Face à la crise en Ukraine, certains réseaux sociaux réagissent, avec fermeté, contre la Russie. 

Ce matin, c’est au tour de Youtube de bloquer les chaînes de médias russes, Russia Today et Sputnik. La raison ? “La guerre en cours en Ukraine” a expliqué la plateforme à l’AFP. “Nous bloquons RT et Sputnik dans toute l’Europe, avec effet immédiat“, ajoute-t-elle.

La nuit dernière, le groupe Meta, le nouveau propriétaire de Facebook, a déclaré avoir démantelé une opération d’influence pro-russe. La méthode ? Créer des faux comptes Facebook pour essayer de transmettre des articles de propagande contre l’Ukraine. Cette tâche était « complexe mais n’a pas connu un grand succès », affirme dans un tweet, Ben Nimmo, le responsable de la lutte contre la désinformation de Meta. 

Du côté de Twitter, le réseau social est partiellement paralysé en Russie. Les autorités du Kremlin s’indignent de l’existence de comptes de vérification qui publient des messages contredisant des déclarations de propagande russe.

Vendredi dernier, Meta et Twitter ont restreint leurs accès aux médias publics russes, notamment à leurs outils publicitaires. « Nous interdisons désormais aux médias d’Etat russes de diffuser des publicités ou de monétiser sur notre plateforme partout dans le monde », indique Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de sécurité de Facebook. 

Eloïse Fine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.