Luc Besson : le non-lieu confirmé en appel

Ce mardi, la Cour d’appel de Paris confirme le non-lieu pour le réalisateur Luc Besson. Source : image libre de droit

La Cour d’appel de Paris confirme l’ordonnance de non-lieu en faveur du réalisateur Luc Besson. Il est accusé de viols par l’actrice Sand Van Roy depuis 2018.

Mardi 24 mai, la Cour d’appel a confirmé l’ordonnance de non-lieu pour Luc Besson. L’ actrice Sand Van Roy accuse le producteur de viols depuis mai 2018. Elle a aussitôt fait un pourvoi en cassation pour contester la décision de justice. « La cour a confirmé l’innocence de mon client. Une dizaine d’initiatives procédurales de Mme Van Roy se sont toutes conclues de la même manière. Luc Besson regrette ces quatre années perdues », révèle son avocat, Thierry Marembert.

« C’était un sordide fait divers et ça devient une affaire d’Etat, qu’on va traiter comme telle. Je n’ai pas vu de justice, là, uniquement un simulacre de justice de petite vertu. Nous promettons de donner à cette petite justice une leçon de vertu », affirme Antoine Gitton, l’avocat de Sand Van Roy.

Eloïse Fine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.