États-Unis : 21 morts à la suite d’une fusillade dans une école

L’auteur des faits a utilisé un fusil d’assaut lors de son attaque dans l’école primaire. ©pixabay

Ce mardi, un jeune homme de 18 ans a ouvert le feu dans une école primaire du Texas, provoquant la mort de 21 personnes dont 19 enfants âgés entre 7 et 10 ans.

Mardi 24 mai. 11h30. Salvador Ramos, lycéen de 18 ans, s’introduit dans la Robb Elementary School et tire sur les élèves et enseignants présents à l’intérieur. Armé d’un fusil d’assaut, le jeune homme tue 21 personnes dont 19 enfants âgés entre 7 et 10 ans. De nombreux blessés sont également évacués vers deux hôpitaux proches du lieu du drame. Le bilan risque de s’alourdir dans les prochaines heures. La police a abattu l’auteur des faits peu après le début du massacre.

“En tant que nation, nous devons nous demander : quand, au nom de Dieu, tiendrons-nous tête au lobby des armes à feu ?
Quand, au nom de Dieu, ferons-nous ce qui doit être fait ?
Je suis épuisé et j’en ai marre. Nous devons agir.”

Avant de se diriger vers l’école primaire, Salvador Ramos a tiré sur sa grand-mère à son domicile. Pour l’instant, les forces de l’ordre ignorent les raisons d’un tel acte. Cette fusillade a eu lieu presque 10 ans après celle de Sandy Hook dans le Connecticut, en décembre 2012, où 20 enfants et 6 adultes avaient perdu la vie. Ce drame relance le débat du port des armes aux États-Unis. Joe Biden exprime sa peine en déclarant que « il est temps de transformer la douleur en action ». L’interdiction semble pourtant impossible. La NRA (National Rifle Association), association en faveur du port d’armes, exerce une grande influence sur les hommes politiques américains, notamment Les Républicains. Elle avait, par exemple, financé une partie de la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016.

Laure Allard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.